Rythme de vie : L’automne

Les couleurs de la Nature se trans­for­ment peu à peu, l’in­ten­sité de la lumière dimin­ue tout comme la durée des jours.
Notre rythme biologique s’adapte naturelle­ment à ces cir­con­stances cycliques mais en est-il de même dans nos actions quo­ti­di­ennes ?

Pour accom­pa­g­n­er favor­able­ment ces change­ments de sai­son, nous allons adapter et mod­i­fi­er dans un pre­mier temps notre pra­tique des asanas.
Après la dom­i­nance du feu de la sai­son esti­vale, les élé­ments se trans­for­ment vers la pré­dom­i­nance de l’air et de l’éther. Nous aurons cer­taine­ment ten­dance à nous asséch­er et à nous dis­pers­er.

Les pos­tures d’équili­bre nous aideront à amen­er de l’an­crage et toni­fi­er ain­si notre sys­tème nerveux : il nous fau­dra toute­fois mesur­er l’in­ten­sité pos­tu­rale pour la main­tenir un peu plus longue­ment.

Évac­uer l’air et l’éther de notre corps grâce aux pos­tures de flex­ions avant, c’est-à-dire, cuiss­es vers abdomen. Ain­si nous pou­vons aus­si dévelop­per la pra­tique allongée sur le dos, qui elle aus­si , rap­portera de l’an­crage.
Tâchons de main­tenir une cadence calme et nous pou­vons même répéter nos pos­tures une deux­ième fois.

Accom­pa­gnons ou faisons suiv­re les asanas de tech­niques res­pi­ra­toires où les inspi­ra­tions et expi­ra­tions, tout comme les éventuelles réten­tions, sont iden­tiques .… et pro­lon­geons la pra­tique.

Côté ali­men­ta­tion, retour à la cuis­son des légumes et éviter au max­i­mum de réchauf­fer notre nour­ri­t­ure et de s’hy­drater avec les bois­sons froides.

C’est le moment aus­si d’éviter au mieux les courants d’air, gar­dons nos pieds et notre tête au chaud.
Instal­lons un som­meil réguli­er, dimin­uons nos temps de com­mu­ni­ca­tion, les infor­ma­tions, les images et les déplace­ments, tout comme les efforts physiques intens­es.

Bonne pra­tique à toutes et à tous !

Lokah Samas­tah Sukhi­no Bha­van­thu.