Articles

Rythme de vie : L’automne

Les couleurs de la Nature se trans­for­ment peu à peu, l’in­ten­sité de la lumière dimin­ue tout comme la durée des jours.
Notre rythme biologique s’adapte naturelle­ment à ces cir­con­stances cycliques mais en est-il de même dans nos actions quotidiennes ?

Pour accom­pa­g­n­er favor­able­ment ces change­ments de sai­son, nous allons adapter et mod­i­fi­er dans un pre­mier temps notre pra­tique des asanas.
Après la dom­i­nance du feu de la sai­son esti­vale, les élé­ments se trans­for­ment vers la pré­dom­i­nance de l’air et de l’éther. Nous aurons cer­taine­ment ten­dance à nous asséch­er et à nous disperser.

Les pos­tures d’équili­bre nous aideront à amen­er de l’an­crage et toni­fi­er ain­si notre sys­tème nerveux : il nous fau­dra toute­fois mesur­er l’in­ten­sité pos­tu­rale pour la main­tenir un peu plus longuement.

Évac­uer l’air et l’éther de notre corps grâce aux pos­tures de flex­ions avant, c’est-à-dire, cuiss­es vers abdomen. Ain­si nous pou­vons aus­si dévelop­per la pra­tique allongée sur le dos, qui elle aus­si , rap­portera de l’ancrage.
Tâchons de main­tenir une cadence calme et nous pou­vons même répéter nos pos­tures une deux­ième fois.

Accom­pa­gnons ou faisons suiv­re les asanas de tech­niques res­pi­ra­toires où les inspi­ra­tions et expi­ra­tions, tout comme les éventuelles réten­tions, sont iden­tiques .… et pro­lon­geons la pratique.

Côté ali­men­ta­tion, retour à la cuis­son des légumes et éviter au max­i­mum de réchauf­fer notre nour­ri­t­ure et de s’hy­drater avec les bois­sons froides.

C’est le moment aus­si d’éviter au mieux les courants d’air, gar­dons nos pieds et notre tête au chaud.
Instal­lons un som­meil réguli­er, dimin­uons nos temps de com­mu­ni­ca­tion, les infor­ma­tions, les images et les déplace­ments, tout comme les efforts physiques intenses.

Bonne pra­tique à toutes et à tous !

Lokah Samas­tah Sukhi­no Bhavanthu.

Rythme de vie : L’ Été

Cette péri­ode de l’an­née tant atten­due dans nos lat­i­tudes est syn­onyme de chaleur, de mou­ve­ment et de légèreté.
Nous devons cepen­dant appren­dre à vivre cette sai­son avec dis­cerne­ment et précaution.

L’élé­ment pré­dom­i­nant étant le feu, un grand nom­bre de per­son­nes sont sujettes à l’ir­ri­ta­tion, au stress, aux inflam­ma­tions et à la fatigue.

Apprenons à intro­duire dans notre mode de vie des qual­ités qui amè­nent de la fraîcheur, de la pesan­teur et de la stabilité.
Cette atti­tude nous per­met de prof­iter pleine­ment de l’én­ergie solaire et de mieux l’as­sim­i­l­er, sans puis­er dans nos forces vitales et sans user notre cap­i­tal santé.

Dans notre pra­tique des asanas, priv­ilé­gions les pos­tures assis­es avec ouver­ture des aines, tout comme les flex­ions latérales qui auront une action de dis­per­sion du feu.
Des flex­ions avant, tou­jours assis­es, pour aug­menter l’ac­tion des élé­ments terre/eau, et don de rafraîchir.
Les pos­tures debout ne seront pra­tiquées qu’à 75% de notre force pour lim­iter l’ac­croisse­ment du feu.
Faisons des temps de pause entre les pos­tures en main­tenant les yeux fermés.
La pra­tique des asanas se fait idéale­ment aux heures les plus fraîches.

Pra­tiquez Sitali ou Sitkari pranaya­ma pour rafraîchir le corps entier et calmer le mental.

Notre ali­men­ta­tion est très impor­tante et nous con­fère des qual­ités en rap­port avec les ingré­di­ents con­som­més ; plus de salades, moins d’ élé­ments piquants et moins de sel. Préférez des saveurs plus amères et astrin­gentes, douces et rafraîchissantes.
Des repas un peu plus légers car notre feu diges­tif est amoin­drit. Mas­tiquez des graines de fenouil ou d’a­nis après les repas pour favoris­er la digestion.
Evidem­ment, le régime ali­men­taire peut vari­er en fonc­tion de vos pro­pres doshas : rap­prochez vous d’ Aline dans la sec­tion Ayurve­da pour un bilan et un suivi plus personnalisé.
Oubliez les salades de fruits en dessert car la con­som­ma­tion des fruits de sai­son se fait en dehors des repas !!

Un bel été à toutes et à tous,

Namas­té.

Rythme de vie : Le Printemps

Le pas­sage vers le print­emps est prop­ice au net­toy­age des éner­gies stag­nantes de l’hiver.

La sagesse pop­u­laire elle-même nous invite à effectuer un grand net­toy­age print­anier de notre domi­cile ! Nous en ressen­tons instinc­tive­ment le besoin.

Et pour nous-mêmes alors ?

Si vous avez bien suivi vos néces­sités quo­ti­di­ennes hiver­nales, nul doute que cette tran­si­tion se fera aisé­ment et en douceur  vers le renouveau.

Sur le plan physique, il va vous fal­loir effectuer des asanas qui massent et stim­u­lent le sys­tème diges­tif, ce qui d’emblée, aura une influ­ence pos­i­tive sur votre sta­bil­ité émotionnelle.

Les élé­ments pré­dom­i­nants de cette sai­son sont l’eau et la terre : priv­ilégiez donc des tor­sions debout pour stim­uler la con­trac­tion mus­cu­laire des jambes (ce qui favorise la cir­cu­la­tion lym­pha­tique) et l’essorage des organes internes.

Ajoutez un zeste de dynamisme pour favoris­er les élé­ments air/éther, le mou­ve­ment et l’espace.

Faites des exer­ci­ces res­pi­ra­toires réchauf­fants pour aug­menter le feu diges­tif et favoris­er l’élimination des toxines.

Dans votre ali­men­ta­tion, préférez des saveurs amères et piquantes qui vont éveiller les qual­ités de chaleur et mouvement.

Con­tin­uez de net­toy­er la langue tous les matins, évitez de trop dormir, et si vous le pou­vez, lev­ez vous avant le soleil et bougez ! 

Paysage hivernal

Rythme de Vie : L’ Hiver

Vivre en bonne san­té : voilà l’élé­ment clé pour vivre dans la joie et la paix.

Peu importe nos orig­ines, nous avons tous un corps, mais notre con­sti­tu­tion dif­fère d’un indi­vidu à l’ autre : il y a autant de con­sti­tu­tions qu’il y a d’individus !

Mal­gré ceci, nous répon­dons tous aux mêmes principes de vie. La préven­tion est pri­mor­diale : selon la sagesse indi­enne “le corps se porte bien lorsque nos avons une ali­men­ta­tion équili­brée (ahara), un som­meil pais­i­ble, que nous pra­tiquons des mou­ve­ments et exer­ci­ces appro­priés (vyhara), que notre men­tal et notre état affec­tif sont en paix (manovya­para) ; c’est une néces­sité quotidienne.

En cette péri­ode de l’an­née où l’on mange plus, la pra­tique pos­tu­rale peut s’in­ten­si­fi­er un peu : main­tien des pos­tures plus long qu’en automne.

Les durées de lumi­nosité naturelle étant plus cour­tes, c’est le bon moment pour pro­téger et con­serv­er nos forces vitales. 

Péri­ode très faste pour la médi­ta­tion, où l’on pour­ra explor­er sere­ine­ment l’e­space du cœur, où s’opère la ren­con­tre d’At­man et de Brah­man. Expéri­ence de la paix que rien ni per­son­ne ne peut vous offrir ou vous ôter.

Con­som­mez des ali­ments chauds, onctueux et nutri­tifs. Priv­ilégiez les saveurs acides, sucrées et piquantes ; usage des épices chaudes : can­nelle, gin­gem­bre, clou de girofle, badi­ane, en tisane ou cuis­inées, elles allumeront votre feu digestif.

Net­toyez la langue tous les matins, le nez deux à trois fois par semaine.

Cou­vrez vous bien lorsque vous sortez, en par­ti­c­uli­er les épaules, le cou et la tête.